L’arrivée des dépouilles des cinq jeunes  émigrés sénégalais morts dans un accident de circulation en Espagne est   attendue demain  au Sénégal  aux environs 21H par vol Iberia. Les corps  seront accompagnés par 4 responsables de la communauté sénégalaise établie   en Espagne et de l’assistante sociale du consulat. Ces derniers se rendront tour á tour dans les différentes localités des défunts pour présenter  aux familles éplorées les condoléances de toute la Diaspora sénégalaise. 

L’élan de solidarité déclenché dés l’annonce de la nouvelle a permis  á la communauté sénégalaise de collecter en un temps record la manne financière de  53.000 euros dépassant ainsi la somme nécessaire qui était de 17.500 euro pour le rapatriement des corps.

C’est aussi le lieu de signaler que le consul Général Mouctar Belal Ba a  aussi  mis á contribution ses relations personnelles  ce qui a abouti  d’ailleurs á la prise en charge des rapatriements par  une maison d’assurance de la place.  Cette dernière  recevra á  son tour  et après  l’épuisement des procédures judicaires un pourcentage  forfaitaire par rapports á la somme á verser aux familles des disparus. Le personnel du consulat a fait aussi ce qui était en son pouvoir sous ce rapport la communauté lui témoigne aussi  toute sa reconnaissance.  

Une mention spéciale á aux ressortissants  sénégalais  qui ont démontré aux autorités sénégalaises  restées au pays qu’avec ou sans elles, ces sénégalais toujours laissés en rade sont encore  capables de se mobiliser et de se prendre en charge  comme en atteste cette douloureuse circonstance.

C’est  certes une approche erronée de penser  que  l’Etat du Sénégal doit rapatrier ces corps ; mais  le geste  symbolique serait une signe de reconnaissance, une manière aussi de compatir  á la douleur de ses fils complètement éprouvés.

Mais rien de tout cela, et  au  même moment des sommes pompeuses  sont dépensées dans des événements  qui ne seraient pas  d’une grande importance pour le Sénégal et les sénégalais. Quelle contradiction !

 Par ailleurs, l’envoi  d’une délégation officielle á l’aéroport pour soit disant accueillir les corps serait synonyme d’un  médecin après la mort, ce protocole  n’aura aucun sens  car les responsables désignés pour la circonstance pourront accompagner  les dépouilles mortelles jusqu'à leurs dernières demeures.

Si un problème est résolu un autre demeure entier celui du rapatriement  de Simon Gomis (5000 euros)  décédé depuis deux mois  á Almeria.

Kédougou : une association s'engage dans la protection de la faune et de la flore   |  Randonnée pédestre de sensibilisation sur les enjeux de l’environnement, dimanche   |  Tambacounda : le chef de sécurité publique satisfait de l'apport des ASP  |  Mort des 5 sénégalais en Espagne: Trois d’entre eux n’auront jamais la chance de consommer leurs mariages  |  Accident mortel de cinq émigrés sénégalais en Espagne : Les dépouilles arrivent enfin demain !  |   Mankeur Ndiaye : "Les pèlerins vont voyager dans des avions sûrs"   |   Salaires impayés : d'anciens agents de l'Etat promettent de saisir le BIT   |   56.000 élèves de Kédougou ont bénéficié du projet PAA Africa  |  Ndiouga Kébé toujours dans les coeurs, 30 ans après sa mort  |  Espagne : Immigration CEUTA MELIA BIS  | 
Kédougou : une association s'engage dans la protection de la faune et de la flore

Rubrique: Société Date: 04-Sep-2014

Randonnée pédestre de sensibilisation sur les enjeux de l’environnement, dimanche

Rubrique: Société Date: 04-Sep-2014

Tambacounda : le chef de sécurité publique satisfait de l'apport des ASP

Rubrique: Société Date: 02-Sep-2014

Mort des 5 sénégalais en Espagne: Trois d’entre eux n’auront jamais la chance de consommer leurs mariages

Rubrique: Société Date: 29-Aug-2014

Accident mortel de cinq émigrés sénégalais en Espagne : Les dépouilles arrivent enfin demain !

L’arrivée des dépouilles des cinq jeunes  émigrés sénégalais morts dans un accident de circulation en Espagne est   attendue demain  au Sénégal  aux environs 21H par vol Iberia. Les corps  seront accompagnés par 4 responsables de la communauté sénégalaise établie   en Espagne et de l’assistante sociale du consulat. Ces derniers se rendront tour á tour dans les différentes localités des défunts pour présenter  aux familles éplorées les condoléances de toute la Diaspora sénégalaise. 

L’élan de solidarité déclenché dés l’annonce de la nouvelle a permis  á la communauté sénégalaise de collecter en un temps record la manne financière de  53.000 euros dépassant ainsi la somme nécessaire qui était de 17.500 euro pour le rapatriement des corps.

C’est aussi le lieu de signaler que le consul Général Mouctar Belal Ba a  aussi  mis á contribution ses relations personnelles  ce qui a abouti  d’ailleurs á la prise en charge des rapatriements par  une maison d’assurance de la place.  Cette dernière  recevra á  son tour  et après  l’épuisement des procédures judicaires un pourcentage  forfaitaire par rapports á la somme á verser aux familles des disparus. Le personnel du consulat a fait aussi ce qui était en son pouvoir sous ce rapport la communauté lui témoigne aussi  toute sa reconnaissance.  

Une mention spéciale á aux ressortissants  sénégalais  qui ont démontré aux autorités sénégalaises  restées au pays qu’avec ou sans elles, ces sénégalais toujours laissés en rade sont encore  capables de se mobiliser et de se prendre en charge  comme en atteste cette douloureuse circonstance.

C’est  certes une approche erronée de penser  que  l’Etat du Sénégal doit rapatrier ces corps ; mais  le geste  symbolique serait une signe de reconnaissance, une manière aussi de compatir  á la douleur de ses fils complètement éprouvés.

Mais rien de tout cela, et  au  même moment des sommes pompeuses  sont dépensées dans des événements  qui ne seraient pas  d’une grande importance pour le Sénégal et les sénégalais. Quelle contradiction !

 Par ailleurs, l’envoi  d’une délégation officielle á l’aéroport pour soit disant accueillir les corps serait synonyme d’un  médecin après la mort, ce protocole  n’aura aucun sens  car les responsables désignés pour la circonstance pourront accompagner  les dépouilles mortelles jusqu'à leurs dernières demeures.

Si un problème est résolu un autre demeure entier celui du rapatriement  de Simon Gomis (5000 euros)  décédé depuis deux mois  á Almeria.

Lire la suite

Rubrique: Société Date: 27-Aug-2014

Mankeur Ndiaye : "Les pèlerins vont voyager dans des avions sûrs"

Rubrique: Société Date: 22-Aug-2014

Salaires impayés : d'anciens agents de l'Etat promettent de saisir le BIT

Rubrique: Société Date: 22-Aug-2014

56.000 élèves de Kédougou ont bénéficié du projet PAA Africa

Environ 56 000 élèves répartis de 173 écoles du département de Kédougou ont bénéficié du Projet pilote d’achat local d’aliments (PAA Africa) qui a ciblé dans sa phase test (2012-2013) ce département, pour y développer des cantines scolaires, a déclaré l’expert agronome Sidy Moctar Ndao.

''Ce département considéré comme l’un des plus pauvres du pays a accueilli le PAA Africa, une initiative qui a fait ses preuves au Brésil dont l’ambition est de la transférer aux producteurs sénégalais'', a dit M. Ndao.

Il s’entretenait avec l’APS, vendredi, en marge de l’atelier de partage et d’identification de deux jours des structures pour la mise en place d’un comité de coordination technique des activités du PAA Africa, dans la vallée.

M. Ndao, mis à la disposition du Sénégal par le Brésil, a affirmé que ‘’ce projet cherche, par le biais du transfert de technologie, à booster la production des petites exploitations agricoles en organisant les achats publics auprès des paysans’’.

Dans ce département, 1.000 ménages ont été priis pour cibles et ont reçu de la coopération brésilienne un encadrement pour améliorer les rendements de leurs exploitations familiales avec des résultats conséquents.

''Les résultats n’ont pas tardé. En respectant les itinéraires techniques, ces paysans de Kédougou sont parvenus à avoir des rendements de 2.500 kg voire 3.000 kg par hectare contre 900 kg/ha avant l’avènement du projet'', a-t-il dit.

''Le projet fournit également tous les intrants'', a indiqué l’expert international agronome selon qui pour cet atelier de Saint-Louis, ''il s’agissait d’identifier les éventuelles structures qui pourraient contribuer à son développement dans la vallée''.

Il a estimé que le concept véhiculé par ce projet a été ''bien apprécié'' par les producteurs qui en seront les bénéficiaires ainsi que leurs enfants également ciblés dans le cadre des cantines scolaires destinataires des aliments achetés.

‘’Nous voulons que dés la conception, ces producteurs s’approprient le projet pour garantir son succès’’, a déclaré M. Ndao, se félicitant de la contribution des organismes internationaux (FAO et PAM) à la mise en œuvre du projet.

Cet atelier de deux jours a enregistré la participation de plusieurs structures technique de plusieurs ministères ainsi que d’institutions de recherche, du Comité national à la sécurité alimentaire (CNSA), du Commissariat à la sécurité alimentaire CSA) et des organisations des producteurs de Matam et Saint-Louis.

Lire la suite

Rubrique: Société Date: 22-Aug-2014

Ndiouga Kébé toujours dans les coeurs, 30 ans après sa mort

Rubrique: Société Date: 12-Mar-2014

Espagne : Immigration CEUTA MELIA BIS

Rubrique: Société Date: 07-Mar-2014